Notre mission, notre vision et nos valeurs

Récif 02 est la Table de concertation des groupes de femmes Saguenay–Lac-Saint-Jean qui rassemble et représente les groupes et les comités de femmes de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Récif 02 travaille avec ses membres à améliorer les conditions de vie des femmes dans une perspective féministe d’égalité entre les sexes et de justice sociale.

 

Objectif général

Travailler à l'amélioration des conditions de vie des femmes dans le respect des différences et des expertises de chacune dans une perspective féministe d'autonomie et d'égalité.

 

Objectifs spécifiques

Susciter et maintenir une solidarité régionale parmi les groupes œuvrant à promouvoir et défendre les droits des femmes dans une perspective féministe d’égalité entre les sexes et de justice sociale.

Favoriser la mise en commun des informations et des expériences.

Se concerter en vue d’actions collectives.

Étudier, analyser, prendre position sur des dossiers particuliers concernant le milieu régional.

Participer à la détermination des priorités régionales de développement.

Définir les besoins prioritaires des femmes.

Travailler pour la représentation équitable des femmes dans les lieux décisionnels.

Assurer une représentation régionale et nationale des femmes du Saguenay–Lac-St-Jean auprès des différents paliers gouvernementaux et des mouvements nationaux des femmes.

Vision

« Nous proposons de construire un autre monde où l’exploitation, l’oppression, l’intolérance et les exclusions n’existent plus, où l’intégrité, la diversité, les droits et libertés de toutes et de tous sont respectés. »[1]

 

 

Être féministe, c’est[2]… 

  • Exiger et soutenir d’abord et avant tout l’égalité entre les femmes et les hommes en prônant l’égalité de fait.
  • Reconnaitre la capacité des femmes à déterminer leurs luttes et à contribuer à leur émancipation.
  • Agir collectivement pour que cessent toutes situations de discrimination et de violence systémique envers les femmes.

 

Valeurs[3]

  • LIBERTÉ : Aucun être humain ne devrait appartenir à un autre, être tenu en esclavage, subir le travail forcé, être l’objet de trafic, d’exploitation sexuelle ou de prostitution. Chacun devrait avoir la possibilité d’exprimer sa pensée et ses opinions, d’effectuer des études, de choisir sa profession, de participer à la vie politique, etc.
  • JUSTICE : Tous les êtres humains devraient être considérés comme des citoyennes et des citoyens à part entière jouissant des mêmes droits sociaux, économiques, politiques, culturels et environnementaux.
  • ÉGALITÉ : Tous les êtres humains devraient être considérés de pareille façon. Aucun ne devrait subir de discrimination basée sur son sexe, la couleur de sa peau, son appartenance ethnique, sa classe sociale, son mode de vie, son orientation sexuelle, sa religion, ses croyances, sa langue, son âge, son état de santé, etc.
  • PAIX : Tous les êtres humains devraient vivre dans un monde sans guerre, sans conflit et sans violence. Aucune coutume, tradition, idéologie, religion ni aucun système économique ne justifie des actes de violence.
  • SOLIDARITÉ : Tous les humains devraient être interdépendants. Ils devraient partager la volonté de vivre ensemble dans des sociétés exemptes d’oppression, de discrimination et de violence. Ils devraient partager les ressources naturelles, les biens et les services nécessaires à la vie de manière équitable, et préserver ensemble l’environnement, gage de richesse et de santé.


[1] Charte mondiale des femmes pour l’humanité, Version québécoise illustrée, adoptée au Rwanda, le 10 décembre 2004

[2] SURPRENANT, Marie-Ève. Manuel de résistances féministes, Les éditions du remue-ménage, 2015, 186 pages.

[3] Charte mondiale des femmes pour l’humanité, Version québécoise illustrée, adoptée au Rwanda, le 10 décembre 2004

 

Nathalie Larouche

Répertoire

des femmes et des jeunes filles

Pour vous inscrire au répertoire

Cliquez ici