Pertinence et avantages

Bien que les décisions émanant des différentes instances démocratiques se veuillent neutres, elles peuvent produire des effets inégaux lors de leur application, car elles ne tiennent pas nécessairement compte des réalités différentes que vivent les femmes et les hommes.

L’ADS se base sur des données statistiques sexuées. Faire une ADS lors de la mise en place d'un projet, d'une politique ou d'une loi permet de tirer des constats qui aident à comprendre les réalités spécifiques liées à chacun des deux sexes. Les gestionnaires sont alors en mesure de prendre des décisions éclairées et plus adaptées aux besoins.

« L'ADS permet aux décisionnaires de dépasser la définition universelle du citoyen ou de la citoyenne donnée par les statistiques qui s’appuient le plus souvent sur des moyennes générales. En fait, la personne moyenne au revenu moyen et d'âge moyen qui ressort des statistiques n’existe pas. L'ADS introduit une vision plus claire de la population en tenant compte des réalités et des besoins différenciés des  femmes et des hommes. » [1]

Revenu moyen d’emploi de la population de 15 ans et plus au Québec (2005)

 

 

 

 

 

 

 

 

32 328 $     26 297 $    38 359 $

En région

28 993 $    21 633 $    36 352 $ .[2]

Le revenu moyen d’emploi indifférencié selon les sexes ne représente pas la situation réelle des femmes, puisqu’il camoufle leur plus faible revenu. 

Des avantages concrets :

  • L’ADS et le croisement de plusieurs variables permettent le raffinement de l’analyse et éclairent de façon significative les décisionnaires.[3]
  • L’ADS procure des bénéfices directs à la population par la mise en place de politiques efficaces et par des services publics mieux adaptés.[4]
  • L’ADS favorise une utilisation optimale des fonds publics par une meilleure connaissance des réalités et des besoins des femmes et des  hommes. Des dépenses inutiles peuvent ainsi être évitées.[5]
 

[1] Secrétariat à la condition féminine du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine,  Guide synthèse : l’analyse différenciée selon les sexes dans les pratiques gouvernementales et dans celles des instances locales et régionales, Gouvernement du Québec, 2007, p. 8

[2]  Statistique Canada, Recensement de 2006, Compilations spéciales préparées pour le Conseil du Statut de la femme, 2008, Tableau 31, p. 86

[3] Op.Cit., MASSÉ Hélène, MASSÉ Ginette, p. 8

[4] Op.Cit.,  Secrétariat à la condition féminine, 2007, p. 9

[5] Ibid., Secrétariat à la condition féminine, p. 9