Colloque Pour une gouvernance équitable

Sous la présidence d’honneur de madame Nicole Schmitt, ancienne mairesse de Sainte-Hedwidge et première femme à occuper le poste de préfète dans la région s'est tenu le colloque Pour une gouvernance équitable  le 29 novembre 2016. Ce colloque était l’aboutissement d’une tournée qui fut l’occasion pour les femmes d’influence d’échanger sur leurs réalités et les défis régionaux.

 

À un an des prochaines élections municipales, un de ces défis touche la faible représentation des femmes aux postes de pouvoir. À titre d’exemple, elles ne représentent que 26 % des postes au sein des conseils municipaux et au rythme où vont les choses, la parité serait atteinte dans quelque 80 ans. Le Saguenay–Lac-Saint-Jean a donc sérieusement besoin de se positionner s’il veut augmenter la présence des femmes dans les instances de la région.

 

 

Notre journée était consacrée à des échanges sous forme de conférences, présentations ou groupes de discussion. Nous avons fait le point sur le portrait régional des femmes en politique. Près d'une centaine de personnes ont réfléchi ensemble à des stratégies communes à court et moyen terme pour assurer une bonne représentativité des femmes dans les nouvelles instances. 

 

 

 

Pour participer à la réflexion, nous avons eu l’immense privilège de recevoir la journaliste et chroniqueuse, madame Pascale Navarro. Madame Navarro collabore à la radio de Radio-Canada (Médium Large, Plus on est de fous, plus on lit) depuis une quinzaine d’années et fut de l’émission Bazzo.tv à Télé-Québec. Conférencière et auteure des essais, elle pose avec son dernier ouvrage Femmes et pouvoir : les changements nécessaires (éditions Leméac) le constat suivant :

 

Après un siècle de vote féminin au Canada et 75 ans au Québec, les femmes représentent moins du quart des députés à siéger autour de la table dans les Parlements. Au palier municipal, elles sont moins nombreuses que l’on pense et occupent à peine plus de 15 % des mairies. Pourquoi? Quels sont les obstacles à leur participation politique? Dans l’espace public et dans le domaine économique, elles sont très nombreuses au bas de l’échelle, mais bien plus rares dans les sphères de décision. Quelles sont les conséquences de cette sous-représentation? En 2016, la question n’est plus de savoir si les femmes doivent ou non intégrer les instances politiques et économiques, mais plutôt comment y arriver.

 

En fin d’après-midi, deux ateliers ont été offerts aux femmes qui aspirent à poser leurs candidatures aux élections municipales de 2017. Le premier atelier touchait la stratégie électorale, le deuxième accompagnait les femmes qui souhaitent briguer la mairie.

Ce colloque a été réalisé dans le cadre du programme À égalité pour décider 2015-2016 du Secrétariat en condition féminine du Québec.

 

Photos

Cliquez ici pour consulter les photos de l'événement

 

 

Candide Girard

Répertoire

des femmes et des jeunes filles

Pour vous inscrire au répertoire

Cliquez ici